Destination
Panneau Champs des possibles

Pourquoi

pas ? pas moi ? pas moi maintenant ?

Éric Simoneau 6

Qu'en sera-t-il pour vous ?

Éric Simoneau

Un contenu riche et varié afin d’approfondir vos connaissances ET alimenter votre réflexion !

Magazine gratuit !

Magazine Argent content - Une job pour un don
Magazine Argent content - Sortie de zone 2
+
Heures de recherche,
lecture et rédaction
1
Pages
+
Références
(articles, livres, vidéos)
Éric Simoneau 13

Éric Simoneau

Après plus de 20 ans à œuvrer en tant que spécialiste en rémunération, Éric a récemment fait le pari de lancer l’initiative Une job pour un don à l’organisme de votre choix ! afin de donner une nouvelle direction à sa carrière… et avoir du fun !

Blogue

Une job payante, en as-tu vraiment besoin ?

Il n’est pas facile d’avoir une discussion avec un adolescent (ou quiconque) sur un sujet qui ne l’intéresse pas alors que ça devrait pourtant être le cas. S’il acceptait au moins de m’écouter, il verrait bien qu’il se trouve présentement à un tournant important dans sa vie ! Et je ne fais pas uniquement ici allusion au choix de carrière qu’il s’apprête à faire pour « gagner sa vie ». Car la vie, la vraie, c’est bien plus que ça…

À défaut donc de me tendre l’oreille fiston, j’espère maintenant que tu accepteras de me lire…

Lire la suite »

L’appel du dragon et le pèlerinage vers l’initiative « Une job pour un don »

« Arrête d’écrire un livre sur la vie que tu rêves d’avoir et fais-le pour de vrai si c’est ce qui te fait rêver. Tu écriras ton livre après ».

Voilà ce que m’a dit mon ami de longue date lorsque je lui ai dit comment « avançait » mon idée de projet… En somme, je me contentais encore alors de rêvasser à la vie que j’aurais pu avoir si j’avais eu l’audace de lancer l’initiative Une job pour un don à l’organisme de votre choix !.

C’était il y a environ deux ans. Bref, cet appel a tout changé…

Lire la suite »
Le temps qu'il me reste

Le temps qu’il me reste

Confortablement installé dans la quarantaine, me voici aujourd’hui obligé de faire le deuil de plusieurs rêves que j’ai longtemps chéris, à commencer par celui de jouer un jour pour les Canadiens de Montréal. Je n’ai jamais passé proche de faire le club, mais vous comprenez ce que je veux dire… Mais bon, il y a pire malheur : il ne m’en reste plus pour longtemps.

Lire la suite »

Coin média

Retour haut de page